3 ans

Cela fait déja 2 mois que je suis arrivé au refuge, et vous n’avez pas encore vu ma tête.
Et pour cause, les bénévoles souhaitaient attendre un peu avant de me proposer à l’adoption 🤭

Pour comprendre pourquoi, nous allons retourner dans mon passé, même si je n’en ai pas vraiment envie.

Les maîtres peu scrupuleux, je les connais bien, ils étaient mon quotidien.
Entre ceux qui m’abandonnent à un poteau en me laissant pour mort, ceux qui sont assez sadiques pour me mettent la muselière et me tabasser sans que je puisse me défendre, ou ceux qui m’abandonnent dans un appartement, seul, volets fermés, sans aucune autre compagnie que ma solitude et ma tristesse 😔
Avec ces trois derniers maîtres, j’étais livré à moi même. Cela a duré 3 ans.

Alors quand la soeur de ma dernière maitresse contacte le refuge en urgence pour demander une prise en charge car elle voit la situation se dégrader, les bénévoles, après réflexion décident de me prendre. Non sans crainte d’un caractère endurci avec le temps…

Mais il n’en est rien ! 🤗
Au contraire, je suis une grosse boule d’amour. J’aime vraiment la compagnie humaine, je ne suis d’aucune agressivité.
J’ai bien compris que mes humains avaient un problème de comportement et que je ne devait pas m’en inspirer.

Et les bénévoles l’ont compris aussi. Nous avons une confiance mutuelle. Et cela me permet d’avancer, et de croire qu’un jour, une humain aussi sympa et aimant qu’eux viendra me chercher ! 😇
Alors au refuge on me fait travailler un peu.
Je commence le travail de la muselière. Vous savez j’ai assimilé ça à du négatif, car je la portait quand on me battait…
L’idée qu’ils ont derrière la tête c’est de renverser la vapeur et de faire passer la muselière pour du positif.

En plus du travail et de l’éducation positive, je peux bien sûr me défouler et leur montrer ma pleine puissance. J’ai beaaaaaucoup de force et d’énergie pour sûr ! Je suis très joueur et câlin. 🥰
Plus jeune, j’ai passé un examen qui m’a déclassé. Mais maintenant que j’ai grandi je dois en repasser un autre pour savoir si je devrait porter une muselière dans les lieux publics et si mon maître devra avoir une assurance spéciale ainsi qu’un permis de détention.

Vous serez tenus au courant à ce moment là.
Un terrain clôturé est bien sûr obligatoire ! Je dois aussi être le seul animal de la famille (bien qu’on ne m’est pas encore testé avec mes congénères et les chats)


Si vous souhaitez d’avantage d’informations sur moi, n’hésitez pas à contacter le refuge.


Ps: les bénévoles seront très strictes sur les profils qu’elles retiendrons pour moi !
Pas sérieux, s’abstenir, vraiment. Je ne suis pas un chien qui peut convenir à tout le monde, loin sans faux.

Venez rencontrer Zonzon

Points positifs

  • Dynamique

Points Négatifs

  •  

Recommandations

  • Castration obligatoire
  • Terrain clos
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le refuge de la SPA des Côtes d'Armor (spacotesdarmor@gmail.com) pour pouvoir vous recontacter en cas de besoin. La base légale du traitement est [base légale du traitement]. Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants : Membres du bureau du refuge. Les données sont conservées pendant 90 jours. Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. (en fonction de la base légale du traitement, mentionner également : Vous pouvez retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données ; Vous pouvez également vous opposer au traitement de vos données ; Vous pouvez également exercer votre droit à la portabilité de vos données) Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter (le cas échéant, notre délégué à la protection des données ou le service chargé de l’exercice de ces droits) : informatique@spadescotesdarmor.com Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.